Métro, 22 avril 2021,  Quelques entreprises se démarquent par leurs projets environnementaux sur l’île de Montréal. Nous nous sommes intéressés à six d’entre elles à la faveur du Jour de la Terre célébré le 22 avril.

Chimie ParaChem et la capture du CO2
Située dans Montréal-Est, Chimie ParaChem œuvre dans la chaîne du polyester et a entrepris de réduire son empreinte écologique à travers un certain nombre de projets.

EXTRAIT

La société se présente comme étant le seul fabricant au Canada de l’hydrocarbure aromatique, nommé paraxylène, une matière servant à produire du polyester pour la fabrication de vêtements, de bouteilles de plastique, de toiles et autres.

L’usine produit quelque 350 000 tonnes de paraxylène, soit près de 1% de la production mondiale. André Brunelle, directeur général de l’entreprise, indique que celle-ci est en train de déployer beaucoup d’efforts afin de réduire ses gaz à effet de serre.

VCQ Capture carbone

M. Brunelle reconnaît que Chimie ParaChem a déjà réalisé plusieurs projets d’économie d’énergie. Elle se lance avec l’École polytechnique de Montréal dans un projet dénommé Valorisation Carbone Québec. Ce dernier, dont les installations sont situées sur les terrains de Chimie ParaChem, consiste à capturer le carbone que génère l’usine.

«On prend ces gaz de cheminée et on va extraire le CO2 qui est les gaz à effet de serre. Et le but c’est de reprendre les CO2 et d’être capable d’en faire des produits à valeur ajoutée», a expliqué M. Brunelle.

(...suite)

SOURCE : Journal MÉTRO

Article complet